FAQ DartConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 6, nombre de questions : 85, dernière mise à jour : 29 août 2016  Ajouter une question

 

Cette FAQ a été réalisée essentiellement à partir de la traduction de la FAQ officielle Dart.

Nous tenons à souligner que cette FAQ ne garantit en aucun cas que les informations qu'elle propose sont correctes. Les auteurs et traducteurs font leur maximum, mais l'erreur est humaine. Cette FAQ ne prétend pas non plus être complète. Si vous trouvez une erreur, ou que vous souhaitez nous aider en devenant rédacteur, lisez ceci.

Je tiens à remercier l'ensemble de l'équipe des rédacteurs de www.developpez.com pour leurs remarques constructives. Ainsi que Lana.Bauer pour son implication dans la mise en ligne de cette FAQ.

Tous deux, nous désirons également remercier Mishulyna, Kenaryn et rawsrc pour leurs traductions, mais aussi BakSh0 pour sa relecture et son aide à la mise en ligne de la FAQ. Merci à Zoom61 pour la création du logo. Finalement, nous remercions jpcheck pour sa relecture orthographique.

Sur ce, nous vous souhaitons une bonne lecture.

N’hésitez pas nous faire part de vos remarques sur le contenu de cette FAQ ou à nous faire vos propositions de contribution !

La rédaction Developpez.com.


SommaireMotivations (8)
précédent sommaire suivant
 

[Traduction de la FAQ officielle]

Chez Google, nous avons écrit notre part d'applications Web, et nous avons essayé de nombreuses façons d'apporter des améliorations à ce processus de développement, à l'exception d'introduire un nouveau langage. Nous pensons désormais qu'il est temps de franchir le pas. Nous avons conçu Dart afin qu'il soit facile d'écrire des outils de développement adaptés au développement d'applications modernes, et capables d'implémentations de haute performance.

Mis à jour le 1er septembre 2014 Mishulyna

[Traduction de la FAQ officielle]

Nous voulons corriger toutes ces choses. Il y a le langage « Dart » et l'ensemble du projet « Dart ». Ce dernier fait le pari que le langage requiert des changements et nous voulons également améliorer le DOM et autres bibliothèques logicielles, tout en optimisant les outils que nous exploitons.

En même temps, Google parie sur le fait que JavaScript peut évoluer selon les besoins et veut contribuer à cet effort. Google souhaite de grandes choses pour le développement Web, et si cela arrive avec JavaScript alors nous serons heureux.

Mis à jour le 1er septembre 2014 Aurelien Plazzotta

[Traduction de la FAQ officielle]

Si les gens aiment Dart et l'utilisent, alors oui, dans une certaine mesure, à l'image de toute amélioration significative en développement Web. Rien n'est inné ou 100 % rétrocompatible avec les navigateurs standard, donc les gens utilisent simultanément du nouveau et de l'ancien. Il faut le voir sous cet angle : Google consacre beaucoup d'énergie au développement de Dart tout en supportant intensément JavaScript (outils, implémentation et spécifications). On a choisi de faire ainsi parce que nous pensons que Dart est très prometteur.

Le développement Web côté serveur laisse la place pour beaucoup de langages : est-ce que Python empiète sur Perl, est-ce que Java court-circuite C++ ? Dans une certaine mesure, oui, mais les gens considèrent ceci comme préférable, en tout cas bien mieux que si nous devions tous ne coder qu'en un seul et unique langage. La multiplicité des langages nous a permis une évolution bien plus rapide comparée au processus standard d'évolution d'un seul langage. En outre, les langages coexistent dans différentes niches : est-ce que Groovy concurrence directement C++ ? Confrontés à des problèmes techniques, les développeurs optent pour le langage le plus approprié. En fin de compte, nous pensons que le développement côté client devrait bénéficier de la même flexibilité.

Mis à jour le 1er septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

En décembre 2013, ECMA a créé le comité TC52 afin de publier une spécification standardisée pour le langage Dart.

Mis à jour le 1er septembre 2014 Aurelien Plazzotta

[Traduction de la FAQ officielle]

Nous les traitons comme le projet V8. Nous suivons les retours et signalements et nous revoyons le code des patchs des contributeurs externes. Un contributeur de qualité peut avoir directement accès aux dépôts du projet. Les ingénieurs de Google travaillent sur le même dépôt et partagent les modifications en mode public. Le projet a généreusement bénéficié de nombreux patchs externes et a accueilli en conséquence de nouveaux développeurs.

Mis à jour le 1er septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Parlons de la procédure habituelle pour avoir un langage ouvert et normalisé : quelqu'un crée une première version cohérente, les gens la pratiquent et on ne normalise qu'ensuite. Le processus de « normalisation Web » est coutumier de ce procédé permettant l'ajout de nouveautés et dans lequel la standardisation n'intervient qu'après l’expérimentation pratique comme pour la balise <canvas> par exemple. Nous sommes conscients que cette voie soulève des inquiétudes, mais nous pensons qu'elle est utile surtout dans le développement des langages de programmation où le pilotage par comité est risqué.

Le plus récent langage réussi et créé par un comité ouvert a été Haskell, au début des années 1990. Le plus largement utilisé : COBOL, suivi par Ada. Ce n'est pas une voie habituelle pour la création d'un langage de programmation. Parmi les douzaines et douzaines de langages majeurs, plus ou moins six ont été conçus ainsi. (Et l'un d'entre eux était ALGOL-68.)

Mis à jour le 1er septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Chaque approche a des avantages et des inconvénients, mais nous pensons que dans le contexte de Dart, il a été préférable d'opter pour une machine virtuelle dédiée pour ces raisons :

  • Google avait déjà travaillé sur un langage intermédiaire machine : « LLVM bitcode » dans PNaCl ;
  • même si la machine virtuelle est spécifique à Dart, un langage intermédiaire machine sera plus simple et rapide à exécuter parce qu'il supporte mieux certaines contraintes, par exemple un contrôle structuré d'exécution. Cette approche facilite l'implémentation générale et améliore les possibilités d'optimisation ;
  • un langage intermédiaire machine générique serait plus compliqué et lent dans la mesure où ayant plus de cas de figure à supporter, il rajouterait des fonctionnalités sans intérêt pour Dart comme le multithreading avec une pile partagée ;
  • l'absence de machine virtuelle, pour une utilisation réellement polyvalente, oblige à privilégier certaines classes au détriment des autres. Un langage intermédiaire machine laisse la possibilité à la machine virtuelle d'avoir recours à une optimisation en profondeur du langage interprété. Quelques ingénieurs de l'équipe Dart ont écrit un article détaillé sur le concept de machine virtuelle.

Mis à jour le 1er septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Nous pensons que les développeurs Web devraient avoir le choix. Proposer une nouvelle option, comme Dart, n'implique pas forcément le remplacement d'une option existante.

Mis à jour le 1er septembre 2014 rawsrc

Proposer une nouvelle réponse sur la FAQ

Ce n'est pas l'endroit pour poser des questions, allez plutôt sur le forum de la rubrique pour ça


Réponse à la question

Liens sous la question
précédent sommaire suivant
 

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2018 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

 
Responsable bénévole de la rubrique Dart : Xavier Lecomte -