FAQ DartConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 6, nombre de questions : 85, dernière mise à jour : 29 août 2016  Ajouter une question

 

Cette FAQ a été réalisée essentiellement à partir de la traduction de la FAQ officielle Dart.

Nous tenons à souligner que cette FAQ ne garantit en aucun cas que les informations qu'elle propose sont correctes. Les auteurs et traducteurs font leur maximum, mais l'erreur est humaine. Cette FAQ ne prétend pas non plus être complète. Si vous trouvez une erreur, ou que vous souhaitez nous aider en devenant rédacteur, lisez ceci.

Je tiens à remercier l'ensemble de l'équipe des rédacteurs de www.developpez.com pour leurs remarques constructives. Ainsi que Lana.Bauer pour son implication dans la mise en ligne de cette FAQ.

Tous deux, nous désirons également remercier Mishulyna, Kenaryn et rawsrc pour leurs traductions, mais aussi BakSh0 pour sa relecture et son aide à la mise en ligne de la FAQ. Merci à Zoom61 pour la création du logo. Finalement, nous remercions jpcheck pour sa relecture orthographique.

Sur ce, nous vous souhaitons une bonne lecture.

N’hésitez pas nous faire part de vos remarques sur le contenu de cette FAQ ou à nous faire vos propositions de contribution !

La rédaction Developpez.com.


SommaireUsage et outils (18)
précédent sommaire
 

[Traduction de la FAQ officielle]

Dart est maintenant à la version 1.0. Le langage et les bibliothèques rattachées sont considérés comme stables pour un usage en production.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Bien que Dart et JavaScript soient deux langages complètement séparés avec des machines virtuelles distinctes, ils sont interopérables. Pour plus d'informations, lisez cet article.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Il faut essayer de migrer le code fonctionnalité majeure par fonctionnalité majeure et utiliser la bibliothèque JavaScript d'interopérabilité quand nécessaire.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Java et Dart sont syntaxiquement semblables, ce qui peut rendre la tâche plus simple qu'imaginé. Vous pouvez compter sur Dart pour vous signaler tout problème de syntaxe. Accessoirement, il peut être préférable de porter le code fonctionnalité par fonctionnalité en utilisant comme intermédiaire la bibliothèque JavaScript d'interopérabilité. Regardez aussi la vidéo ci-après concernant la migration de GWT vers Dart. Notez qu'elle est antérieure à la bibliothèque JavaScript d'interopérabilité.


Vidéo en version originale.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Oui, plus d'informations ici sur les convertisseurs de la bibliothèque dart::convert.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Oui. La bibliothèque dart::io est prévue pour tourner sur serveur dans une machine virtuelle Dart autonome. dart::io utilise le modèle de l'exécution asynchrone à l'image de Node.js, EveentMachine et Twisted. Plus d'informations ici.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Vous pouvez trouver beaucoup de bibliothèques sur pub.dartlang.org, un service d'hébergement de bibliothèques dédiées à Dart. Utilisez la commande pub pour empaqueter votre code avant de le publier sur pub.dartlang.org.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Oui ! AngularDart est le portage d'Angular vers Dart.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Oui ! Polymer.dart est le portage de Polymer vers Dart. Polymer est une boîte à outils d’éléments améliorant l'utilisation des composants Web.

Mis à jour le 9 septembre 2014 Lana.Bauer

[Traduction de la FAQ officielle]

Les deux ou l'un ou l'autre. C'est selon votre choix. Notre vision : un monde où Polymer vous permet de créer et d'utiliser des éléments personnalisés dans n'importe quelle application Web.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Du tout. Vous pouvez écrire le code Dart avec votre éditeur préféré. Dart Editor est prévu pour faciliter aux nouveaux utilisateurs la familiarisation avec le langage. Nous nous attendons à ce que certains développeurs passent à des EDI plus complets comme Eclipse ou WebStorm qui disposent d'extensions supportant pleinement Dart. Vous pouvez également essayer les extensions Dart pour Sublime, VIM, Emacs et autres.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Nous pensons que cela serait vraiment cool, mais il faudrait le demander à l'équipe Android. Dart et Android sont open source, alors peut-être que la communauté pourra rendre ça réel.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Vous pouvez utiliser les bibliothèques chrome.dart, mais jusqu'à aujourd'hui (décembre 2013), il est nécessaire de compiler le code en JavaScript. Mis à part ça, oui, il est possible de coder une application Chrome avec Dart.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

Nous pensons que cela serait vraiment cool, mais il faut voir avec l'équipe App Engine. En attendant, voyez ce bogue.

Mis à jour le 9 septembre 2014 rawsrc

[Traduction de la FAQ officielle]

L'annonce de Dart 1.0 listait quelques produits comme Google Apps, Mixbook, blossom.io, Soundtrap, Mandrill et d'autres. Depuis, beaucoup de nouveaux ont été mis en production ou sont en cours de développement.

Mis à jour le 9 septembre 2014 Lana.Bauer

Oui.
il en existe un particulièrement simple d'utilisation, stagehand.

Il dispose de plusieurs flags dédiés à la construction de projets Dart en une simple commande.
Pour cet exemple, nous n'utiliserons que la commande package-simple, car nous l'utilisons très souvent, mais vous pouvez retrouver tous les autres flags ici.

Nous supposerons à partir d'ici que le SDK est installé sur votre machine.

Créez un nouveau répertoire :

Code : Sélectionner tout
$ mdkir votre_repertoire && cd votre_repertoire
Installez stagehand :

Code : Sélectionner tout
pub global activate stagehand
Puis, créez la structure de votre projet :

Code : Sélectionner tout
stagehand package-simple
Et c'est tout !

Ensuite, vous devriez avoir un squelette de ce type :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
 
├── CHANGELOG.md 
├── doc 
├── example 
├── lib 
├── LICENSE 
├── packages 
├── pubspec.lock 
├── pubspec.yaml 
├── README.md 
└── test
Si vous ne possédez pas le répertoire doc, c'est normal. Le projet qui a servi d'exemple possédait déjà une dartdoc.

Mis à jour le 28 juillet 2016 Songbird_

Pour la chasse aux bogues, l'Observatoire sera votre meilleur allié. Il permet de suivre étape par étape l'exécution de votre programme grâce à la mise en place de breakpoints. Mais vous pourrez également tester vos classes en direct en accédant à la hiérarchie des classes de votre projet.

Vous disposerez aussi de rapports plus ou moins détaillés des performances de votre programme, de sa consommation mémoire, processeur, des effets du garbage collector, et la taille de chaque génération (old and young generation).

Pour visionner rapidement le résultat, créez un programme Dart (disposant d'une fonction main), puis entrez la commande suivante dans votre shell :

Code : Sélectionner tout
dart --observe yourDartProgram.dart
Vous obtiendrez alors un message de ce type :

vm-service: isolate 'Nox.dart$main' has no debugger attached and is paused at start. Connect to Observatory at http://127.0.0.1:8181 to debug.

Il vous invite à renseigner l'adresse http://127.0.0.1:8181 dans votre navigateur pour accéder à l'interface de l'Observatoire ainsi qu'aux outils qui le composent.

Pour le message précédé par « vm-service », aucun problème. Il vous informe juste que vous n'avez appelé aucun débogueur dans votre code, ce qui vous empêche donc de visionner le comportement de votre méthode main. Pour y remédier, il vous suffit d'entrer le flag --pause-isolates-on-start avec votre commande :

Code : Sélectionner tout
dart --observe --pause-isolates-on-start Nox.dart
Le débogueur s'arrêtera alors avant l'appel de la fonction main, vous permettant de vous tenir au courant de ce qu'il se passe là-dedans.

Lorsque vous êtes connecté, vous vous retrouverez à l'adresse : http://127.0.0.1:8181/#/vm.

À côté du graphique en camembert, vous apercevrez une liste de liens. Rendez-vous sur See debugger, et c'est ici que vous pourrez passer des instructions au débogueur pour visionner l'exécution de votre programme. Voici un exemple :



Les breakpoints s'exécutent en direct devant vos yeux, permettant ainsi une résolution des bogues plus rapides (pour avancer dans les breakpoints, il suffit de taper « c » pour passer au suivant).

Mis à jour le 28 juillet 2016 Songbird_

Non.

En revanche, si vous avez l'habitude de travailler avec sublime-text, vous trouverez un module permettant de gérer la syntaxe du langage. Il dispose d'ailleurs d'une documentation très complète à propos de son installation.

Mis à jour le 28 juillet 2016 Songbird_

Proposer une nouvelle réponse sur la FAQ

Ce n'est pas l'endroit pour poser des questions, allez plutôt sur le forum de la rubrique pour ça


Réponse à la question

Liens sous la question
précédent sommaire
 

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2017 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

 
Responsable bénévole de la rubrique Dart : Xavier Lecomte -